Livraison gratuite à partir de 90€ d'achat !

Quelques suggestions d’accords mets et vins pour réussir son repas festif.

Vous y êtes. Votre menu des fêtes est défini. Vous savez comment régaler vos convives. Il ne reste plus qu’à choisir les vins qui vont accompagner vos plats. Que vos parents ou amis soient de grands amateurs de vins au palais exigent ou qu’ils apprécient simplement une bonne bouteille, peu importe. Avec tous les efforts que vous allez mettre dans la cuisine vous ne voulez pas vous rater sur le vin. Et puis vous avez aussi envie de faire découvrir de nouvelles choses. Alors comment trouver les meilleurs accords mets et vins ?

Comment trouver les meilleurs accords mets et vins pour votre menu des fêtes ?

Des informations, vous pouvez entre trouver de partout. Tout d’abord il existe de très bons livres qui proposent un grand nombre de suggestions détaillées et bien expliquées d’accords mets et vins. Mais nous n’avons pas forcément tous ce genre d’ouvrage à disposition sur nos rayons de bibliothèque. Ceci-dit, voilà une idée cadeau intéressante pour un proche qui aiment préparer de bons repas accompagnés de vin. Sous forme de cours ou d’encyclopédie, ces livres sont qui plus est souvent très beau. Ceux de l’université du vin de Suze-la-Rousse sont particulièrement réussis. Internet est une autre source riche d’informations. Cependant, comme souvent avec les recherches sur la toile, ce qui se présente comme une démarche rapide qui doit nous faire gagner du temps devient une quête confuse et longue devant l’offre pléthorique d’information. Même en ayant identifié un site privilégié, les résultats des recherches se veulent souvent trop exhaustifs. Autre désavantage, les suggestions sont rarement accompagnées d’explication. Nous pouvons cependant recommander le site internet du guide Hachette qui, s’il peut omettre certaines associations, à l’avantage d’être condensé. Sa version papier est également très intéressante.

Enfin il vous reste votre caviste de confiance. En effet livres et sites, s’ils ont moult propositions, finissent souvent par nous frustrer car le super plat original que l’on a choisi n’y figure pas. Vous pourrez toujours faire des recoupements mais soyons clairs, la suggestion la plus éclairée viendra de votre caviste du moment que sa cave présente une sélection suffisamment large. Il pourra vous conseiller au mieux avec des propositions qui souvent mettront en avant des petites productions et qui sauraient aussi vous faire découvrir des vins de votre région trop méconnus.

Quelques suggestions d’accords mets et vins traditionnels pour les fêtes

Escargots de bourgogne : pour tenir tête au beurre d’escargot fort en ail, il faut un vin blanc sec, nerveux et qui apporte une touche de minéralité. Pour garder un accord régional, le Bourgogne aligoté sera parfait. Chablis et Mâcon présentent également les bonnes caractéristiques à condition de choisir des cuvées qui sachent rester tendues. En s’éloignant de la bourgogne, le Riesling peut lui aussi se démontrer un excellent partenaire des escargots. Un champagne qui présente une touche minérale peut aussi très bien donner satisfaction aux amateurs de bulles.

Huîtres et coquillages : En mets simples, les huîtres et coquillage, pour lesquels la minéralité et l’iode prédominent, s’accorderont avec des vins blancs simples à même de donner le change en minéralité et d’exacerber les saveurs marines avec une grande vivacité. Le Picpoul de Pinet est une valeur sûre pour bien tenir ce rôle. Si on veut remonter plus au nord, Chablis et Riesling s’accorderont très bien aux Huîtres crues.  Enfin un champagne qui tienne de la minéralité saura encore une fois ravir les bullistes.

Foie gras : Pas de doute, si les vins moelleux ont une place privilégiée, c’est bel et bien pour accompagner le foie gras. Leur sérosité en accompagnera la douceur tout en contrastant l’assaisonnement poivré. Le Montbazillac excelle en la matière, mais un Côtes de Bergerac saura jouer ce rôle tout en gardant une touche de minéralité qui offrira un équilibre appréciable avec cette entrée froide. Et si même ce dernier vous semble trop moelleux à votre goût, pas de panique, un Condrieu aromatique et ample saura offrir l’équilibre nécessaire pour accompagner le foie gras. Si vous souhaitez tenter un vin rouge, un Ladoix aura ce qu’il faut de rondeur pour offrir une dégustation audacieuse mais réussie.

Foie gras poêlé : Sur un foie gras poêlé le Gewurztraminer et son bouquet florale offrira une expérience gustative magnifique. Côté rouge les arômes d’un Monthélie 1ercru ou d’un Aloxe-Corton en Bourgogne, ou la profondeur d’un Pessac-Léognan accompagneront à merveille la douceur des sucs émis par le passage en poêle de votre foie gras.

Volailles rôtie  L’incontournable volaille rôtie de Noël avec sa chaire fine, sa peau craquante et légèrement caramélisée s’accordera avec des vins délicats aux tanins soyeux qui exalteront la délicatesse de la viande. Et comme il s’agit de plat de fête autant lui associer un grand nom. Un Saint Emilion Grand Cru pour le Bordeaux ou un Volnay pour les Bourgognes présentent le parfait équilibre pour sublimer votre volaille. Sans oublier un bon Saint Joseph qui saura laisser toute la place nécessaire à votre viande par son équilibre. Mais cette délicatesse peut tout à fait nous orienter côté blanc ou le velours du Meursault lui répondra à la perfection.

Poisson en sauce : Pour vos poissons en sauce, la délicatesse de la chaire et de la sauce se marieront parfaitement à la fraicheur d’un chardonnay de Bourgogne. En cela Monthélie, Santenay ou même AOC Bourgogne en vielles vignes apportent le juste équilibre entre fraicheur et rondeur. Ils sauront souligner cette finesse du met tout en accompagnant la substance de la sauce d’accompagnement.

Fromage : Nous n’ouvrirons pas un débat sur la possibilité d’accompagner le fromage d’un vin blanc. Oui c’est possible. Et oui c’est réussi. Le Meursault, le Santenay blanc, et plus simplement la Roussette de Savoie, ont tous les atouts pour sublimer vos fromages notamment les montagnards pour la Roussette. Un Côtes du Rhône méridional en vieilles vignes à ne pas servir trop frais vous surprendra à tous les coups. Côté rouge, certains Côtes du Rhône du nord de la vallée sont de parfait exaltants de fromages. Vous pouvez également compter sur un Volnay ou un Bordeaux supérieur pour terminer la partie salée de votre repas.

Dessert : Nous voici arrivés au sucré. Bien évidemment un champagne fin et délicat ne peut faire défaut. Mais à défaut de bulles nous pouvons suggérer une solution en blanc, le Gewurztraminer et en rouge le Ladoix. Les bouquets aromatiques de ces vins et leur douceur sauront parfaitement faire jeu avec la plupart de vos desserts et notamment vos desserts au chocolat.

Au-delà de la bouteille que vous choisissez d’ouvrir, le service et la température de dégustation sont des éléments déterminants de la réussite de vos accords. Une fois encore, c’est auprès de votre caviste que vous trouverez les conseils les plus avisés pour un sans-faute.

S'inscrire sur la liste d'attente 😋 Nous vous informerons lorsque le produit sera de retour. Veuillez laisser votre adresse e-mail ci-dessous.⬇️